Les news

  • OK Corral Records
    Le label indépendant né à Hagetmau

    Publié le 28 janvier 2015 dans Ça bouge | Aucun commentaire

    Le label de musique OK Corral Records, créé par deux Hagetmautiens, fête ses deux ans avec la sortie de sa première compilation, Gunfighters Vol.1.

    Gunfighters Vol.1, la première compilation du label OK Corral Records, sort le 2 février 2015.

    Gunfighters Vol.1, la première compilation du label OK Corral Records,
    sort le 2 février 2015.

    Le label OK Corral Records est né en 2013 sur les rampes du skate park d’Hagetmau. Vincent Brongniart, du haut de ses 19 ans, a déjà alors pas mal de bouteille en tant que musicien. Avec son pote Aurélien Jean, ils décident de produire eux-même la musique qu’ils aiment et créent leur propre label sous forme associative.

    Aujourd’hui, OK Corral Records – OKCR pour les intimes – est « monté » à Bordeaux (mais reste enregistré à Hagetmau !). Rejoints par Alice Malpel et Martin Pfeiffer, rencontrés sur les bancs du lycée Gaston-Crampe à Aire-sur-l’Adour, les deux Hagetmautiens s’activent à produire une offre musicale qui leur ressemble.

    À peine deux ans d’existence et le catalogue d’OKCR est carrément alléchant, promesse de découvertes d’artistes de qualité et de sons complètement éclectiques. Pas de barrières, ça part dans tous les sens. Du deep dubstep du DJ bordelais High Dude ou de l’electro pop du Tourangeau M.Chat, au funk enjoué des Angoumoisins Yomourt, en passant par le mélange trip-hop-hip-hop-dub-bass-groovy-electro de Vincent lui-même avec Easy Deviance, OKCR fonctionne au coup de cœur.

    Cette année 2015 commence fort, avec la sortie de la première compilation du label, Gunfighters Vol.1, dispo dès le 2 février. Une compilation type EP, avec quatre morceaux de quatre artistes différents, et notamment la toute dernière recrue du label, Rhome, de la chanson française aux accents pop.


    INTERVIEW
    Vincent Brongniart, dirigeant du label OKCR et auteur-compositeur-interprète de Easy Deviance

    « La raison de nos choix : l’alchimie »

    vincent-brongniartPourquoi ce nom, OK Corral Records ?

    « Ce nom fait référence au western Règlement de comptes à OK Corral avec Kirk Douglas et Burt Lancaster. C’est un hommage à Mannix, un ami très cher parti trop tôt. Plus qu’un ami, il était un mentor pour moi. C’est lui qui avait dessiné le personnage que nous avons choisi pour logo. »

    Vous êtes très jeunes. C’est facile de devenir producteurs ?

    « Faire une sortie, ce n’est pas très compliqué. D’autant que nous avons des contrats plutôt avantageux pour les artistes vu que nous sommes une association. Nous ne cherchons pas à gagner de l’argent. Notre objectif en 2015, c’est de faire tourner les artistes. Nous apprenons le boulot sur le tas, et auprès de certains pros qui ont la gentillesse de partager leur savoir-faire avec nous, comme Julien Minet, le patron de Boxon Records. »

    logo-okcorralrecordsComment choisissez-vous les artistes ?

    « Jusqu’à aujourd’hui nous n’avons choisi que des coups de cœur ou des choses auxquelles nous croyons. Pour prendre en exemple notre nouvelle recrue, Rhome, ce qui nous a plu chez lui c’est son côté « aller au-delà de soi-même », qu’il pratique lors des trails et raids où il concourt en montagne. Cela se reflète dans sa musique. Nous avons fait une réunion artistique où nous étions d’accord sur les mêmes points. Je pense que c’est ça la raison de nos choix : l’alchimie. »

    Est-ce que tu veux en faire ton métier ?

    « Non, moi je souhaiterais continuer ce que j’ai appris et expérimenté à l’école, la réalisation. Je sors de Cinémagis à Mont-de-Marsan et pour l’instant je suis en stage à Grand Angle Productions comme assistant de production. »

    Avec Easy Deviance, tu as encore une autre casquette. Quel est ton parcours musical ?

    « J’ai commencé la basse à 10 ans, dans une famille de musiciens. J’ai joué dans plusieurs groupes au collège d’Hagetmau, par exemple Dream and Blar, et puis d’autres au lycée : il y a eu Always 70’s, les Tambouillards, on faisait des reprises rock, et puis Brainwash, un duo d’électro trash… »

    wasteinspaceLe son de Easy Deviance est bien éloigné de tout ça…

    « J’ai créé Easy Deviance en 2011 après avoir commencé à créer mon son tout seul, sur les synthés qui traînaient à la maison, en bidouillant sur des logiciels… Easy Deviance, c’est un mélange d’électro, de hip-hop, de bass music, de world music… Mon deuxième album, Waste in Space, est sorti fin 2014. J’y explore notamment le hip hop que j’aime – la plume saignante – avec deux morceaux en featuring avec Shane Menace, un rappeur de Detroit, un avec le Suédois Roma Kamal, et un avec Zippo, un Niçois. J’ai aussi collaboré avec les producteurs Full Dub et Woody Vibes sur des morceaux dub. Une énième collaboration avec Lil’ Fish sur un morceau bass music. C’est de loin mon album le plus abouti, le plus personnel. »



     

    A propos de l'auteur :

    Wendy

    Wendy Testaburger est l'une des filles les plus intelligentes de l'école primaire de Southpark. C'est une féministe croyant en la justice qui se bat pour les droits de la femme et tente de convaincre les autres des fléaux dont elles souffrent. Elle est la petite amie de Stan, avec lequel elle a du mal à communiquer, car il vomit dès qu'elle lui adresse la parole.

    Écrivez votre commentaire !