Les news

  • Méthalandes : de l’eau dans le gaz ?

    Publié le 27 septembre 2016 dans Ça bouge | Un commentaire

    Depuis que Méthalandes, la plus importante unité de méthanisation de France, a ouvert ses portes à Hagetmau en mars 2015, il arrive que de mauvaises odeurs s’en échappent. La grogne monte chez certains riverains.

    methalandes-hagetmau

    Méthalandes, à Hagetmau, la plus grande installation de méthanisation de France

     

    Produire une énergie renouvelable à partir de déchets organiques et agricoles : la méthanisation apparaît clairement comme une solution d’avenir pour la planète. Seulement voilà, parfois, ça sent mauvais. Vraiment mauvais.

    « Nous sommes régulièrement dérangés par des odeurs nauséabondes, raconte Olivier Fargues, dont l’entreprise Chalosse Médical Services est située juste à côté de la nouvelle unité de méthanisation d’Hagetmau. Et ce ne sont pas seulement des odeurs de lisier ! Qu’est-ce qu’on respire ? Parfois, on se le demande. »

    « À nous de travailler ensemble pour que ça s’arrête. »

    Peu de riverains autour de Méthalandes, mais en revanche une zone d’activité très fréquentée. Olivier Fargues n’est pas le seul voisin à se plaindre de ces nuisances olfactives. Sébastien Lonné est le gérant du centre de contrôle technique Autovision, juste à côté de Netto. Certains jours, c’est intenable : « Une fois, j’ai failli rendre mon déjeuner tellement ça a duré. Nous sommes particulièrement exposés puisque notre bâtiment est ouvert à tous les vents. »

    Il reconnaît cependant que la société Eneria, porteuse du projet, est plutôt conciliante : « Dès que j’appelle ou que j’envoie un mail, ils se déplacent. Nous avons convenu que je les prévenais lorsque cela sentait mauvais, afin qu’ils puissent identifier le problème. À nous de travailler ensemble pour que ça s’arrête. En tout cas, je trouve que cela sent moins souvent ces derniers temps. »

    Olivier Fargues, lui aussi, a contacté la société Eneria à plusieurs reprises. « Ils sont très polis et toujours à notre écoute, reconnaît-il. Ils ont toujours une bonne raison pour expliquer les mauvaises odeurs. Mais ça fait huit mois, et je commence à avoir l’impression de me faire promener. » C’est pourquoi, il y a quelques jours, il a écrit au Préfet et à la DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), cette dernière ayant accusé réception de son courrier.

    C’est vrai que la promesse était claire. Dans le dossier de presse de Méthalandes de mars 2014, on peut lire : « Les déchargements seront effectués dans un bâtiment fermé, mis en dépression, les émanations seront ainsi contrôlées et traitées par une colonne de lavage et par un biofiltre sans aucun dégagement vers l’extérieur. »

    « Ces odeurs ne sont pas nocives »

    « C’est un sujet que l’on ne prend pas à la légère, assure Pierre Dispan de Floran, l’ingénieur en charge de Méthalandes. D’une part parce qu’on s’est engagé auprès des élus à ce que le site ne cause aucune nuisance olfactive, d’autre part parce que nous sommes situés à proximité d’une zone commerciale. Sans compter les gens qui travaillent sur le site. » Il est le premier à reconnaître qu’il y a parfois des odeurs. « En revanche, on ne cache rien à personne. Ces odeurs ne sont pas nocives. J’ai invité tous les voisins à visiter Méthalandes. Je leur ai aussi proposé de nous prévenir à chaque fois que l’odeur se fait sentir, afin de nous aider à caractériser la source du problème. Enfin, j’ai mandaté un bureau d’étude pour déterminer les points sur lesquels on peut s’améliorer. »

    A propos de l'auteur :

    Wendy

    Wendy Testaburger est l'une des filles les plus intelligentes de l'école primaire de Southpark. C'est une féministe croyant en la justice qui se bat pour les droits de la femme et tente de convaincre les autres des fléaux dont elles souffrent. Elle est la petite amie de Stan, avec lequel elle a du mal à communiquer, car il vomit dès qu'elle lui adresse la parole.

    Vous réagissez

    1. kervadec
      Publié dans 29 octobre 2016 le 10:10

      Plusieurs usines de méthanisation sont en projet dans le Morbihan de 20 000t à 60 000t; on les promet, propres, innovantes, sans odeurs etc…alors que certaines vont ouvrir à 70m d’habitations. C’était le cas pour Méthalandes. Où en est-on aujourd’hui? Quelles nuisances? A quelles distances?

    Un commentaire a été rédigé, allez-vous ajouter le votre ?