Les news

  • Cherche psychologue scolaire pour Hagetmau

    Publié le 30 juin 2017 dans Ça bouge pas | Aucun commentaire

    Les élèves des écoles de Hagetmau vont-ils devoir se passer de psychologue scolaire à la rentrée 2017 ? Pour l’instant, c’est le cas. Et c’est dramatique.

    école Hagetmau

     

    Le psychologue scolaire qui officiait ces dernières années à Hagetmau poursuit sa carrière sur un autre secteur. Son poste n’a pas été supprimé; cependant, à l’heure où nous écrivons ces lignes, il n’est toujours pas pourvu. Et les candidats ne se bousculent pas. L’inquiétude monte. « Sans psychologue scolaire à Hagetmau, c’est une catastrophe », murmure-t-on dans les couloirs des écoles. Une catastrophe pour les enseignants, les familles, et en premier lieu pour les enfants.

    Mais au fait… à quoi sert le psychologue « scolaire », maintenant dénommé psychologue de l’Éducation nationale ?

    Le psychologue de l’Éducation nationale a pour principales missions la lutte contre l’échec scolaire et la prévention des problèmes d’adaptation à l’école. Il travaille en étroite relation avec l’équipe pédagogique et participe à l’élaboration du projet pédagogique de l’école. Il observe également les élèves dans leur environnement et a la charge de suivre les mesures d’aide à l’intégration des élèves handicapés. Il peut être amené à recevoir les élèves en difficulté accompagnés de leurs parents et à leur proposer des solutions suivant leur problématique (rééducation avec un orthophoniste, soutien psychologique…). Enfin, en situation de crise, le psychologue participe aux mesures de gestion de crise mises en place par l’autorité académique.

    Un boulot pas facile

    Il faut dire que le job de psychologue scolaire n’est pas une sinécure. Le secteur, qui englobe aussi Amou, compte pas moins de 1600 élèves… Comment arriver à faire face aux besoins d’une zone aux difficultés sociales et économiques bien réelles ? « Le malaise des psychologues scolaires est une réalité, explique Daniel Tramoni, vice-président de l’Association Française des Psychologues de l’Éducation Nationale (l’AFPEN). S’occuper des enfants, ce n’est pas ranger un dossier dans un tiroir. Il faut du temps, et des moyens. »

    En moyenne, en France, on compte un psychologue scolaire pour 2000 élèves. « L’AFPEN recommande 1 pour 1000. Et dans l’idéal, comme ce qui se pratique dans les pays nordiques, c’est du 1 pour 600 enfants », calcule Daniel Tramoni.

    Quand il a de la chance, le psychologue scolaire travaille au sein d’une équipe, le Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (le Rased), avec des enseignants spécialisés dans les difficultés d’apprentissage (maître E) ou d’adaptation à l’école (maître G). À Hagetmau, le Rased était déjà bancal puisque le poste de maître G avait été supprimé. Sans psychologue scolaire, peut-on encore appeler ça un « réseau »? Pour ajouter à ce tableau un brin apocalyptique, les écoles de Hagetmau sont sorties du réseau de réussite scolaire (RRS) en 2014.

    Un nouveau statut

    Depuis le 1er février 2017, un nouveau corps unique de psychologues de l’Éducation nationale est créé. Il rassemble les anciens métiers de psychologue scolaire (premier degré), de conseiller d’orientation-psychologue et de directeur de centre d’information et d’orientation (second degré). Une petite révolution dans le mode de recrutement et une reconnaissance, puisqu’il n’est désormais plus nécessaire d’être titulaire du concours de professeur des écoles pour exercer dans le premier degré. Pour passer le concours national de psychologue de l’Éducation nationale, les candidats doivent être titulaires d’un master (M2) en psychologie.

    Une excellente chose, pour Daniel Tramoni. « Depuis le temps que la profession attendait ça! Il n’est plus besoin d’être enseignant pour être psychologue à l’école, comme dans l’ensemble des pays de l’Europe. C’est un vrai acquis, une vraie reconnaissance. Ce nouveau statut devrait donner un peu d’air à la profession. Mais cela ne règle pas tout. »

    Les écoles de Hagetmau ne sont pas les seules dans ce cas : il a 400 postes de psychologue scolaire vacants en France.

    A propos de l'auteur :

    Principale Victoria

    Principale Victoria est la directrice de l'école de South Park. Elle est indécise, très peu préoccupée par les affaires de son établissement, et surtout désireuse d'éviter les scandales. Sur ce blog, elle est donc la personne toute indiquée pour être la spécialiste des les affaires scolaires.

    Écrivez votre commentaire !